L’Estrie connaitra une croissance d’emploi dans certains secteurs | Chambre de Commerce et d'industrie Magog-Orford
Chambre de Commerce et d'industrie Magog-Orford

L’Estrie connaitra une croissance d’emploi dans certains secteurs

 

Selon Emploi-Québec, ce sont les nombreux départs à la retraite et la croissance des entreprises de la région qui expliquent la possibilité de 29 700 emplois disponibles en Estrie entre 2013 et 2017. Cette statistique avait été annoncée par le ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale en juillet dernier.

On prévoit également qu’au cours des prochaines années, le marché du travail connaîtra une croissance en Estrie. « Dans la région, les secteurs d’activité qui connaîtront la plus forte croissance d’emploi dans cette période de temps, dans le secteur des services, sont l’information culturelle et loisirs, finance et assurances et les services professionnels. Pour le secteur de la fabrication, on prévoit une croissance pour la fabrication de produits métalliques et de machines et dans le secteur de fabrication d’aliments et boissons », explique Hubert Létourneau, économiste pour Emploi Québec Estrie.

Stabilité relative d’emploi dans la région

En ce qui concerne la population active de l’Estrie, on dénombre 152 900 emplois occupés en juillet 2014, ce qui constitue une croissance de 200 emplois par rapport à avril 2014. On remarque aussi une augmentation du nombre de postes affichés sur le site de placement en ligne d’Emploi-Québec, soit 37 % de hausse en juillet 2014 par rapport à juillet 2013.

À l’échelle nationale

Les plus récentes données sur l’emploi publiées lundi dernier par Statistique Canada démontrent que le marché du travail est relativement stable au Québec. Le taux de chômage, au mois de juillet, est demeuré stable à 8,1 %.

Selon les prévisions d’Emploi-Québec, quelque 725 000 postes seront à pourvoir d’ici 2017 et plus de la moitié seront occupés par des travailleurs âgés de moins de 25 ans qui n’ont pas encore rejoint le marché du travail », a déclaré le ministre Blais. « Nous sommes confiants que l’effort concerté du gouvernement, combiné à la reprise économique qui s’amorce aux États-Unis, permettra de stimuler l’emploi au Québec. Tous nos efforts sont dirigés en ce sens, notamment avec l’augmentation des investissements dans les infrastructures, la réduction de la fiscalité des PME et la rigueur sur le contrôle des finances publiques. Il s’agit là de gestes concrets pour l’économie du Québec », a ajouté le ministre des Finances, Carlos Leitão.

 

source : Estrie Plus.com, le journal internet